Mardi 1° décembre 2009 Aoste théâtre Giacosa à 21h "l'écume des jours" de Boris Vian. MES Beatrice de la Boulaye

Publié le par l'écume des jours

Regione Autonoma Valle d'Aosta - Sito ufficiale Le tue foto in ImageVallée
 
Home page Link Mappa del sito Novità Contatti ITA FRA
    Saison Culturelle 2009-10
  Teatro
  Musica
  Operetta
  Conferenze
  Cinema
  Danza&Musical
  Prossimamente
     
    Info
  Informazioni
  Gli spettacoli della settimana
  Ultimo minuto
     
    Teatro Giacosa - nuova numerazione posti
  Platea
  Galleria
     
    Video
 
    Newsletters
 
    Contatti
 
    Saisons Culturelles precedenti


Mardi 1er décembre 2009
AOSTE THéÂTRE GIACOSA 
21H




L’Écume des jours
de Boris Vian


mise en scène
Béatrice de La Boulaye
dramaturgie
Judith Davis, lauréate 
du prix CNT 2008
pour l’adaptation 
de L’Écume des Jours

scénographie
Rachel Marcus
lumière
Georges Portelli
machines à bruit
StÉphane Fouillen
musique
Damien Meyer 
Pierre Gascoin
costumes
Annick Baudelin
perruques
Nousch Ruellan
animation
Bruno Chaix 
Cielle Graham
Louise Mendoche






 
    Teatro L’Écume des Jours, pour tous ses lecteurs, c’est le roman capable de faire revivre les fièvres et les insouciances adolescentes, avant que les raz-de-marée ne dévastent et nettoient les constructions fragiles des premières certitudes. A vingt ans, ce qui compte, c’est avant tout de tomber amoureux, de se changer trois fois par jour, de sortir à la patinoire ou à des surprises party avec ses amis, d’écouter du jazz et d’inventer des machines improbables. L’absurde est roi, et la superficialité sa compagne. Colin rencontre Chloé..., épouse Chloé. Et c’est le début de la fin. La fin de la frivolité, la perte des illusions, la fin de l’adolescence peut-être, Chloé tombe malade, un nénuphar dans le poumon...
Toute l’intelligence de la pièce est de clairement, et pourtant subtilement, faire la distinction entre ces différentes parties, fantaisie et superficialité d’abord, gravité et angoisse, ensuite, en gardant toujours une cohérence dans l’absurde et le décalage. La «rupture» entre ces deux étapes que marque le mariage des deux amants est rendue par une projection vidéo cartoonesque. 
Boris Vian est mort il y a cinquante ans, mais le voici plus vivant que jamais grâce à cette troupe de jeunes comédiens qui nous entraîne dans un monde onirique et surréaliste. Béatrice de la Boulaye respecte le texte et surtout « l’esprit Vian » ; elle met en scène un spectacle vivant, où l’espace est divisé en aire « de jeu » pour les comédiens et de « non jeu » occupé par le bruiteur et la scénographie. Le décor de cubes multicolores, les costumes de mousse rigide, sortis tout droit d’un dessin animé et le « bar à bruitage » font renaître l’univers fantastique, absurde et pourtant familier de Boris Vian.

Extrait de l’avant-propos de L’Écume des Jours:
« Il y a seulement deux choses : c’est l’amour, de toutes les façons, avec des jolies filles, et la musique de La Nouvelle Orléans ou de Duke Ellington. Le reste devrait disparaître, car le reste est laid, et les quelques pages de démonstration qui suivent tirent leur force du fait que l’histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre. »
Boris Vian

La Presse
« En adaptant l’indomptable,
Béatrice de la Boulaye a réalisé
un rêve et réussi son coup.
C’est un pied de nez multicolore
à la mort et à la crise. »
Christophe Barbier, L’Express

BILLET NORMAL € 9,00 RÉDUIT € 6,50 
EN VENTE À PARTIR DU 12 novembre 2009

avec
Florencia Cano Lanza 
Hubert Delattre 
Cindy
Doutres 
Romain Vissol 
Nicolas Guillot 
Manon Jomain 

piano & bruitage
Pierre Gascoin







 

Publié dans THEATRE

Commenter cet article