Florencia Cano Lanza assistante à la mise en scène du talent Cristian Soto. la revolution en europe.

Publié le par l'écume des jours

POÉTIQUES DE PRINTEMPS Du 4 au 24 mai Le département théâtre présente des : créations, concerts, works in  progress, installations, performances, lectures, séminaires, ateliers… Entrée libre dans la mesure des places disponibles.  Théâtre de l’Epée de Bois La Cartoucherie . Métro ligne 1 : Château de Vincennes puis Bus 112 arrêt Cartoucherie.  Réservations : 01 48 08 39 74 www.epeedebois.com  Programmation : www.univ-paris8.fr/ 40 ans
EDITO
L’université Paris 8 Vincennes fête la création il y a quarante ans du Centre universitaire expérimental de Vincennes. Parmi les innovations pédagogiques liées à sa création, « Vincennes » comptait et compte toujours les disciplines artistiques rassemblées en une très grande UFR (unité de formation et de recherche), comprenant arts-plastiques, musique, cinéma et le département théâtre puis plus tard, photo, danse, arts et technologies de l’image. Le département théâtre, retient dans sa mémoire les trois noms de ce ses fondateurs: Jacques Clancy et Albert Vander élèves-compagnons de Louis Jouvet, Charles Dullin puis André Venstein, universitaire esthéticien du théâtre. Quarante ans plus tard, à quelques centaines de mètres de l’emplacement de « Vincennes » le départementthéâtre est accueilli du 4 au 24 mai par le théâtre de l’épée de bois de la Cartoucherie de Vincennes. Un tel accueil n’est pas anodin puisque le directeur de ce théâtre (Antonio Diaz) est un témoin sensible de ce qu’on a appelé « l’esprit de Vincennes » qui a cultivé des générations de jeunes intellectuels et artistes, Français, internationaux. C’est à cet esprit audacieux, insolent et profondément créatif de toute une aventure de la pensée critique, liant sans cesse théorie et pratique, que le département théâtre se réfère aujourd’hui par son implication pédagogique et de création dans l’étude des arts de la scène et du spectacle vivant. Cette étude porte également sur la genèse des processus de création mettant en oeuvre des recherches ouvrant la tradition théâtrale aux arts performatifs ainsi qu’aux espaces publics qui y sont liés et qui interpellent toujours plus avant, la représentation.
C’est sous ce même esprit « vincennois » de la conversation des cultures et de la confrontation des sensibles dans l’expérience pratique esthétique que s’inscrivent les « POETIQUES DE PRINTEMPS » qui se tiendront du 4 au 24 mai au théâtre de l’Épée de bois. Dans une période qui voit depuis quelques mois l’un des plus importants mouvements de défense des libertés de l’université française telle qu’elle s’est repensée en 1968 comme l’espace d’initiative et de création d’une réflexion critique de l’ensemble de la société en son devenir, les « POETIQUES DE PRINTEMPS » que nous proposons  pendant trois semaines voudraient être l’expression d’une université des arts en résistance contre la marchandisation des savoirs et l’entreprenariat de la création qu’on voudrait lui imposer. Nous étudions, nous réfléchissons, nous créons, nous cherchons : c’est cela que nous sommes selon un mode poétique esthétique d’être au monde actuel, un monde tristement spectaculaire que nos voies(x) théâtrales invitent les plus larges publics à interpeller. Placées sous le signe de la présence inventive pour une université des arts de la scène vraiment indépendante comme elle doit le rester selon ses fondamentaux et son éthique de service public, ces « poétiques de printemps » accueilleront les témoins-spectateurs dans la gratuité et l’effervescence de l’engagement collectif d’enseignants, étudiants, chercheurs, jeunes créateurs français et internationaux.  Philippe TANCELIN Directeur du département théâtre 
Lundi 4 Mai  13h-18h / Studio La Perception de l’autre : Préjugés cognitifs et a priori sensoriels  (Séminaire d’Ethnoscénologie de Jean-Marie Pradier) Les opinions  préconçues se combinent avec les leurres perceptifs dans l’approche de pratiques spectaculaires et performatives de ce que Segalen appelle « l’esthétique du divers ». L’exposé sera illustré par une démonstration de Ge Zai Xi par Fang-Hsuan Chiu. 19h30 Soirée d’Inauguration 20h30 / Grande Salle Concert de Giovanna Marini et Patrizia Nasini  Performance de Romina De Novellis L’Italie célèbre les 40 ans de Paris 8. Un projet de Romina De Novellis et  Gloria Sensi en  collaboration avec : L’ association INGALLING, l ’ACA Paris 8 et le Consulat Italien. Mardi 5 Mai 18h / Studio  Proses électriques Poésie et Musique avec Emmanuelle Favier et Fabien Montes. (60mn) 19h / Grande Salle Le Songe de William Shakespeare Par Dimitar Uzunov. Comment les mots s’inscrivent-ils dans la cascade des danses féeriques et des émotions intenses ? Les jeunes comédiens de la Compagnie Famille  Mundi, provenant d’une dizaine de pays, nous invitent à prendre part à leur songe. (1h30)/
20h30 / Petite Salle
Animaux Carnivores de Cristiàn Soto
(Texte inédit) Un journaliste français part pour le Chili pendant la dictature de Pinochet. Les
autres personnages sont des émigrés chiliens qui essaient de s’acclimater à leur nouveau pays
sans perdre leur identité. (1h
)

Mercredi 6 Main 20h / Grande Salle Le Songe de William Shakespeare Par Dimitar Uzunov. Comment les mots s’inscrivent-ils dans la cascade des danses féeriques  et des émotions intenses ? Les jeunes comédiens de la Compagnie Famille Mundi, provenant d’une dizaine de pays, nous invitent à prendre part dans leur songe. (1h30) Jeudi 7 Mai Journées Expérimentales Trans-versalité et Trans-culturalité des Arts Performatifs 18h / Hall, Petit salon Vernissages Installation « Cocons and Co » par Lika Guillemot Le corps est à l’étroit dans son enveloppe. Il veut se muer mais ne peut se libérer de l’espace qui le contient. Il s’agit de créer une « sur-peau » pouvant accueillir cette métamorphose. Exposition de « la Série de Chuelles » par Chloé Sourdillat Décomposer,  composer, recomposer. Une fenêtre sélectionne. Un cadre s’accumule à d’autres.Un motif se répète. Une série naît. 20h / Petite Salle Comment marcher et créer à Paris 8 en 40 langues ? Performances/débats des étudiants-chercheurs à travers un atelier expérimental créer en temps de grève par 80 étudiants. (Dir : Katia Legeret) (2h30)Vendredi 8 Mai Journées Expérimentales Trans-versalité et Trans-culturalité des Arts Performatifs Comment enregistrer les mutations du monde à travers les nouvelles formes artistiques, toutes langues et disciplines confondues ? 17h-19h / Petite Salle, Studio, Grande Salle Works in progress Des étudiants-chercheurs présenteront des moments de leur parcours artistique. Performance / Installations / Video-Danse / Danse-Théâtre / Chant / Clown (Formes brèves de 20mn) 19h30 / Studio Tous les jours sont un voyage de Maryvonne Coutrot Maïone est un clown solitaire qui vit dans la rue. Grâce à son imaginaire, une journée banale et triste devient alors un voyage surprenant, dans un univers absurde et poétique. (45mn) 21h / Petite Salle H to H par Bino Sauitzvy Solo de Performance danse-théâtre autour de la mythologie personnelle du performer. Si c’est tellement difficile d’être comme tout le monde, c’est qu’il y a une affaire de devenir.…(1h)Samedi 9 Mai Journées Expérimentales Trans-versalité et Trans-culturalité des Arts Performatifs Comment enregistrer les mutations du monde à travers les nouvelles formes artistiques,  toutes langues et disciplines confondues ? 17h-19h / Petite Salle, Studio, Works in progress  Des étudiants- chercheurs présenteront des moments de leur parcours artistique. Performance / Installations / Video-Danse /  Danse-Théâtre / Chant / Clown (Formes brèves de 20mn)  19h30 / Petite Salle Espèces d’Espaces  Un atelier expérimental en temps de grève : à partir du matériau  Perec et Beckett nous tenterons d’interroger l’espace théâtral à travers les notions de flux, de trajectoire et de mouvement dansé. (Dir. Geneviève Schwoebel) (45mn) T1 (A+B) par le Collectif des Yeux Tentative et trajectoire ratées. Deux femmes essayent d’accomplir une action : aller d’un bout à l’autre. (8mn)Prélèvements Urbains Petit diaporama portatif. 21h / Petite Salle2x3+1=7 ou L’Impossibilité de nommer les choses par le Collectif des Yeux Duo de danse/théâtre autour de l’autobiographie et l’autofiction. Le fragment en tant que forme indépendante, le morceau qui peut devenir un autre, qui peut faire partie d’un autre système, avec un autre, et ainsi, être et exister autrement. (50mn) Dimanche 10 Mai 14h / Grande SallePoétique de Mai de Philippe Tancelin Quand, sur les textes de Philippe Tancelin danse, chant, musique fusionnent dans le poème  cela donne une Poétique de Mai en création collective avec Stéphanette Vendeville accompagné de la musique originale de Moa Abaid. (1h30) 16h / Petite Salle  Solinge de Pia Divoka (Lecture) Elles ont toutes les deux un souffle, une voix rare. De la voix de l’une, l’urgence à lire les mots de Pia Divoka mêlés à la voix de l’autre, un bruissement mélancolique et délicieusement  chanté. Lecture par Laurence Vielle et chansons de Jeanne  dded. (1h45)  19h30 / Petite Salle Nous étions assis sur le Rivage du monde… de José Pliya  Par la compagnie Théâtre des Deux Saisons. Une femme revient sur son île natale. Elle a rendez-vous avec des amis sur une plage : le Rivage du monde. Un homme se dresse sur sa route, il lui signifie rapidement que cette plage est désormais privée, interdite. Elle nel’acceptera pas. (1h) SEMAINE 2 Lundi 11 Mai 17h / Petite Salle le Rire dans tous ses éclats (Lecture) Par le comité de lecture Paris 8-ANETH dirigé par Elizabeth Naud.  Exploration du rire en l’écriture contemporaine. Confrontations joyeuses mais non sans risque, avec des invités  surprises ! Parcours-lecture d’extraits d’oeuvres dramatiques contemporaines.  (2h) 20h / Grande Salle Poétique de Mai de Philippe Tancelin Quand, sur les textes de Philippe Tancelin danse, chant, musique fusionnent dans le poème  cela donne une Poétique de Mai en création collective avec Stéphanette Vendeville accompagné de la musique originale de Moa Abaid. (1h30)  SEMAINE 1 Mardi 12 Mai 18h / Petite Salle O.K. de et par Jacopo Menicagli Tragédie ? Comédie ? Tragi-comédie ? Au spectateur de décider. On rit du sort des deux personnages, on rit de ce qu’ils disent. Des répliques simples, courtes, presque jetées au vent, parce qu’en réalité ils ont peu de choses à se dire vraiment. (50mn) 20h / Grande Salle Poétique de Mai de Philippe Tancelin Quand, sur les textes de Philippe Tancelin danse, chant, musique fusionnent dans le poème cela donne une Poétique de Mai en création collective avec Stéphanette Vendeville accompagné de la musique originale de Moa Abaid. (1h30)
Mercredi 13 Mai 17h / Grande Salle L’Eveil du Printemps de Frank Wedekind  Par Marion Chobert. Il y a les adolescents ; Wendla, Ilse, Martha, Melchior et Moritz. Et puis,  les adultes ; les parents, les professeurs. Entre eux, un gouffre immense. Muet. Intolérable.(1h15) 19h / Petite Salle Comme au Théâtre ou la pièce qui parle au public d’Alain AstrucPar Cécile Duval. Un journaliste est enfermé par sa femme dans une chambre de bonne pourécrire de la poésie. En entrant il rencontre le public et lui demande de participer à l’écriture du poème. (1h30) 21h / Studio Ramona au Grill par Karen Veloso Ramona anime un programme sur une chaîne internationale de télévision, son public disparaît sans laisser de trace. Elle devient le « corps-objet » sacrifié et mangé pour son public. (25mn) voir
Jeudi 14 Mai 12h-16h / Studio Les usages sociaux du théâtre en dehors du théâtre /Arts et médiations (Atelier- Discussion animé par Jérôme Dubois et Youssef Haddad) Des intervenants utilisant certaines techniques du  théâtre au sein de leur pratique spécialisée (en entreprise, hôpital, prison, clinique psychiatrique, maison de l’ado lescence), viendrontdébattre des modalités selon lesquelles le théâtre peut être utiliser et adapter à des champsd’application non spécifiquement artistiques.19h / Studio Rêve en action par la compagnie Sur Scène (Lecture) Lecture-Spectacle de poèmes de G. Luca tirées des livres « Héros Limite », « Le chant de la  carpe », « Paralipomènes ». (40mn) 20h30 / Petite Salle Comme au Théâtre ou la pièce qui parle au public d’Alain Astruc Par Cécile Duval. Un journaliste est enfermé par sa femme dans une chambre de bonne pour écrire de la poésie. En entrant il rencontre le public et lui demande de participer à l’écriture du poème. (1h30) Vendredi 15 Mai10h / HallPoètes Italiens à Paris (Rencontre) Rencontre avec Mariangela Gualtieri du Teatro Valdoca et Maria Grazia Calandrone. En collaboration avec l’association INGALLING, le label de l ’université Franco-Italienne, la maison de l’Italie et le Consulat Italien. (2h) 15h-18h/ Studio Art et Enseignement à l’Université (Séminaire de Claude Amey) La structuration de l’enseignement de l’art à l’université est hybride. Elle relève de la créativité qui ne s’enseigne pas et de la connaissance à laquelle ne se résume pas l’art mais qui lui est nécessaire tout comme la formation du jugement. 19h / Grande Salle Music-Hall de Jean-Luc Lagarce Université de Caen Basse-Normandie Par Noëmie Bouëdec et Nicolas Pagier. La Fille, elle, là… nous raconte sa grande carrière de Music-hall, se met elle-même en scène, ses souvenirs se mélangent au présent. Ses deux boys l’accompagnent dans cet entrelacement d’anecdotes grandioses et dérisoires. (1h30) 20h30 / Petite Salle Autoportraits ou Monologues Iraniens de Cléo Smeets Par Barbara Suie. A mi-chemin du théâtre documentaire et de la vision hautement poétique, Les Autoportraits, représentent des figures de femmes en Iran après la révolution. (1h15) Samedi 16 Mai
13h / Studio  Cons Sidérations ! de Anne de Commines (Lecture) Variation sur le thème du con ou l’ethnologie de l’imbécile supérieur. La poétesse quitte les sphères de l’impalpable pour une exploration des profondeurs des cortex détrempés. Lecture  de Christine Beauvallet. (20mn) 15h30/ Grande Salle La Parole en Manifeste par l’atelier de Claude Buchvald Les voies/x surgies de la matière textuelle et du corps de l’acteur animent l’espace. La parole
de Valère Novarina, d’Alain Astruc et de Julian Beck soufflée et offerte, propose une réflexion  sur le théâtre. (1h)17h/ Grande Salle  Vous qui habitez le temps de Valère Novarina Présentation du travail de l’Atelier des 3e année (dir. : Claude Buchvald). 20h/ Studio La Tarte à la Crème (le clown est mort, vive le roi) d’Alain Astruc Par Jacques Dutoit. Deux clowns, l’un le roi des clowns, ou du moins reconnu comme tel, et l’autre qui n’est plus qu’un valet de restaurant se retrouvent après une vingtaine d’années à l’occasion d’une fête donnée en l’honneur du premier et organisée par les pouvoirs de la cité…. (1h15) 21h30/ Petite Salle O.K. de et par Jacopo Menicagli Tragédie ?  Comédie ? Tragi-comédie ? Au spectateur de décider. On rit du sort des deux  personnages, on rit de ce qu’ils disent. Des répliques simples, courtes, presque jetées au vent,  parce qu’en réalité ils ont peu de choses à se dire vraiment. (50mn) Dimanche 17 mai 15h30 / Grande Salle Le Philosophe et la Trapéziste par Marina Da Silva et Gilles Costaz Pour le philosophe qui pense, parle, écrit des textes, l’acrobate de cirque est un artisteinférieur dans la position supérieur où il se pavane…et de plus, c’est une femme. (10mn) 16h / Petite SalleEsquisse/Sync par Trajet Spectacle - Peuple et Culture Die, Drôme « Esquisse » est une étape de travail de l’atelier laboratoire Sync de Die qui rassemble des amateurs musiciens, danseurs, acteurs du diois et d’ailleurs avec le groupe Specious Daïmôn.Improvisations à partir de compositions musicales, corporelles et textuelles. (2h)
18h / Studio Les Sept Princesses de Maurice Maeterlinck Par Claude Merlin. Une pièce fascinante de Maeterlinck dont c’est l’unique réalisation à ce jour. (1h10) 19h30 / Grande Salle Le Noeud par Emilio Goujon Garin Performance scénique et compilation d’images, de textures et de dynamiques de corps chargés de sensations où la mort et l’attente nous poussent vers le vide. (30mn) SEMAINE 3 Lundi 18 Mai 18h / Petite salle Histoires de Tigres d’après Dario Fo Des étudiants de Paris 8, en collaboration avec l’association Passages, vous présentent une création autour de « l’histoire du Tigre » de Dario Fo, intégrant les problématiques passées, présentes et futures de notre réalité. (1h) 19h30 / Grande SalleLe Philosophe et la Trapéziste par Marina Da Silva et Gilles Costaz Pour le philosophe qui pense, parle, écrit des textes, l’acrobate de cirque est un artiste inférieur dans la position supérieur où il se pavane…et de plus, c’est une femme. (10mn) 20h30 / Studio Mystero Buffo/Extraits d’après Dario Fo L’atelier Scénographie du verbe (Licence) théâtralise deux extraits de Mystero Buffo : « La naissance du jongleur » et « Le massacre des innocents ». Il s’agit d’une action artistique de recherche universitaire pluridisciplinaire qui interroge le théâtre politique de Dario Fo et ses enjeux dialectiques avec la réalité violente d’aujourd’hui. (1h) Mardi 19 Mai 18h / Grande Salle De 1969 à 2009 : Travaux d’étudiants par l’Atelier Acteurs du réel Thèmes traités : Les brigades rouges, l’abolition de la peine de mort, le mouvement gay, ni pute ni soumise… (Dir : Françoise Decaux Thomelet et Laurent Wittmer) (1h30) 20h30 / Studio Mystero Buffo/Extraits d’après Dario Fo
L’atelier Scénographie du verbe (Licence) théâtralise deux extraits de Mystero Buffo : « La naissance du jongleur » et « Le massacre des innocents ». Il s’agit d’une action artistique  de recherche universitaire pluridisciplinaire qui interroge le théâtre politique de Dario Fo et ses  enjeux dialectiques avec la réalité violente d’aujourd’hui. (1h) 21h30 / Petite Salle Coco de Bernard Marie Koltès Par Chloé Bernadoux, La Compagnie C7P. Dans un huit clos dévorant, Madame Coco attend  inexorablement la mort, veillée par sa bonne. Ultime jeu de cache-cache où les deux protagonistes se débattent et se déchirent avec l’énergie drolatique du désespoir, terrassées par l’incapacité de vivre, et même de mourir. (45mn)
Mercredi 20 Mai
19h / Petite Salle
Animaux Carnivores de Cristiàn Soto
(Texte inédit) Un journaliste français part pour le Chili pendant la dictature de Pinochet. Les
autres personnages sont des émigrés chiliens qui essaient de s’acclimater à leur nouveau pays
sans perdre leur identité. (1h)

20h30 / Studio  Orgasme adulte échappé du zoo de Dario Fo et Franca Rame Adaptation originale par le collectif du séminaire M1/M2 « Arts et santé publique ». Quatre tranches de vie évoquent la condition féminine face au pouvoir masculin phallocrate injuste et  maladif. (Dir. : Youssef Haddad) (2h) 21h30 / Grande Salle Les Sept Princesses de Maurice Maeterlinck Par Claude Merlin. Une pièce fascinante de Maeterlinck dont c’est l’unique réalisation à ce jour.
(1h10)  Jeudi 21 Mai  12h-14h / Grande Salle Vision pour un théâtre changeant Conférence de Mark Hall Amitin  (Sous réserve). Le théâtre comme langage international et dans sa pratique comme lien culturel pour une meilleure communication universelle. 15h-18h / Grande Salle Atelier-Séminaire de Master de Stéphanette Vendeville Contribution théorique/pratique des jeunes chercheurs internationaux.Comment depuis la recherche spécifique de chacun se forge une problématique commune :scénario d’une conscience critique artistique collective. 19h / Petite Salle Coco de Bernard Marie Koltès Par Chloé Bernadoux, La Compagnie C7P. Dans un huit clos dévorant, Madame Coco attend inexorablement la mort, veillée par sa bonne. Ultime jeu de cache-cache où les deux protagonistes se débattent et se déchirent avec l’énergie drolatique du désespoir, terrasséespar l’incapacité de vivre, et même de mourir. (45mn) 20h30 / Studio Orgasme adulte échappé du zoo de Dario Fo et Franca Rame Adaptation originale par le collectif du séminaire M1/M2 « Arts et santé publique ». Quatre tranches de vie évoquent la condition féminine face au pouvoir masculin phallocrate injuste et maladif. (Dir. : Youssef Haddad) (2h) Vendredi 22 mai 12h-16h / Petite Salle Vision pour un théâtre changeant Atelier de Mark Hall Amitin (Sous réserve). Technique développée par un travail au contact des plus grandes compagnies du théâtre expérimental. (Living theater). 13h/ Studio Gabriele de Fausto Paravidino et Giampiero Rappa (lecture) Par Catherine Monnot. Dans une cuisine, cinq jeunes gens sortis de l’école sont prêts à affronter les planches. Leur but : présenter leur version du Richard III de Shakespeare. (1h30) 16h / Hall Les histoires par Mateo Pepito (Contes) Voyage entre le réel et l’imaginaire de Vincennes à aujourd’hui. (1h) 19h / Petite Salle Produits Exotiques de Aaron Kahn L’économie globale nous a fait tous des « produits exotiques ». Cette performance cherche àdévoiler ce procédé. Même celui qui le comprend aura la tête qui tourne. (1h) 20h30 / Studio Orgasme adulte échappé du zoo de Dario Fo et Franca Rame Adaptation originale par le collectif du séminaire M1/M2 « Arts et santé publique ». Quatre tranches de vie évoquent la condition féminine face au pouvoir masculin phallocrate injuste etmaladif. (Dir. : Youssef Haddad) (2h)  21h30/ Grande Salle  D’après Médée Kali de Laurent Gaudé  Par La Compagnie Guihl, Gange-Corinthe. Entre sensualité et monstruosité, trahison et infanticide, exil et rejet, MEDEE KALI, symbiose de deux divinités née de l’imagination de Laurent Gaudé, nous confronte à la destinée d’une femme - déesse avec ses contradictions et ses frustrations. (1h) Samedi 23 mai 10h-16h / Studio Transmission/ Transgression (Séminaire de Stephanette Vendeville et Philippe Tancelin) Philosophes, mathématiciens, littéraires, pédagogues s’attacheront à évoquer en quoi transmettre interpelle sa propre finalité (Sophie Demichel, Denis Guedj, Jacques Douté, Eliane Poulain-Beaufils, Guy Berger). Avec un intermède surprise à 14h dans la Petite Salle. 15h/Grande Salle L’Eveil du Printemps de Frank Wedekind Par Marion Chobert. Il y a les adolescents ; Wendla, Ilse, Martha, Melchior et Moritz. Et puis,les adultes; les parents, les professeurs. Entre eux, un gouffre immense. Muet. Intolérable. (1h15)17h / Hall Vincennes, une aventure de la pensée critique de Jean-Michel DjianPrésentation du livre, édité par Flammarion, par Jean-Michel Djian et Philippe Tancelin. 19h / Petite SalleComme au Théâtre ou la pièce qui parle au public d’Alain Astruc Par Cécile Duval. Un journaliste est enfermé par sa femme dans une chambre de bonne pour écrire de la poésie. En entrant il rencontre le public et lui demande de participer à l’écriture du poème. (1h30)20h30 / Studio Orgasme adulte échappé du zoo de Dario Fo et Franca Rame Adaptation originale par le collectif du séminaire M1/M2 « Arts et santé publique ». Quatre tranches de vie évoquent la condition féminine face au pouvoir masculin phallocrate injuste et maladif. (Dir. : Youssef Haddad) (2h) 21h / Grande Salle Le Noeud par Emilio Goujon Garin Performance scénique et compilation d’images, de textures et de dynamiques de corps chargés de sensations où la mort et l’attente nous poussent vers le vide. (30mn) Dimanche 24 Mai 14h / Studio Théatre de Bouche de Ghérasim Luca Par Claude Merlin. L’unique pièce de théâtre du poète montée pour la première fois. (1h) 16h / Petite Salle Autoportraits ou Monologues Iraniens de Cléo Smeets Par Barbara Suie. A mi-chemin du théâtre documentaire et de la vision hautement poétique,Les Autoportraits, représentent des figures de femmes en Iran après la révolution. (1h15) 18h / Grande Salle 1385 d’Emad Dehkordi (Projection)  Le voyage hallucinatoire dans le Téhéran d’une jeunesse en quête d’identité. Au fil des impassibles images, la ville, lointaine mais familière, se meut à travers ses blessures, sesfantômes, ses lignes de fuite.... (1h30) 20h30 / Grande Salle Le Poète en Chemin (Projection) Dans la série des rencontres avec la poète Geneviève Clancy (disparue en 2005). Projection de créations filmiques originales (Iro Siafliaki, Francis Clancy). Présentation et lecture del’ouvrage de Philippe Tancelin : Poétique de l’inséparable. (1h30) Infos pratiques Théâtre de l’Epée de Bois-Cartoucherie - 75012 - Paris. Réservations :Téléphone : 01 48 08 39 74 Horaire : du mardi au samedi de 10h. à 19h.
Online: www.epeedebois.com Accès: Métro : Ligne 1 : Château de Vincennes apuis Bus 112, arrêt Cartoucherie. En voiture : Sortir à la porte de Vincennes et suivre les indications «Parc Floral» puis «Cartoucherie» via l’avenue  des Minimes jusqu’à l’esplanade du Château de Vincennes. Longer le Parc Floral sur la droite par la route de la Pyramide jusqu’au rond-point de la Pyramide, prendre alors à gauche la route du Champ de Manoeuvre puis la 2e entrée à gauche (parking de la Cartoucherie). Parking : gratuit dans l’ensemble de la Cartoucherie.Horaires du bus
112 : (Zone 3) ALLER : Château de Vincennes / CartoucherieLundi, Mardi, Jeudi…9h42, 10h02, 10h22, 10h42, 11h02, 11h22, 11h42, 12h02, 12h21, 12h40, 13h, 13h20, 13h40,14h, 14h19, 14h37, 14h55, 15h16, 15h34, 15h53, 16h06, 16h18, 16h30, 16h42, 16h54, 17h06,17h18, 17h30, 17h42, 17h53, 18h04, 18h17, 18h30, 18h43, 18h56, 19h09, 19h24, 19h41, 20h,20h30, 21h, 21h30, 21h55…Mercredi…9h42, 10h02, 10h22, 10h42, 11h02, 11h22, 11h42, 12h02, 12h21, 12h40, 13h, 13h28, 13h50,14h11, 14h36, 14h43, 14h54, 15h07, 15h20, 15h35, 15h53, 16h06, 16h18, 16h30, 16h42, 16h54,17h06, 17h18, 17h30, 17h42, 17h53, 18h04, 18h17, 18h30, 18h43, 18h56, 19h09, 19h24, 19h41,20h, 20h30, 21h, 21h30, 21h55…Vendredi…9h42, 10h02, 10h22, 10h42, 11h02, 11h22, 11h42, 12h02, 12h21, 12h40, 13h, 13h20, 13h40,14h, 14h19, 14h37, 14h55, 15h16, 15h34, 15h53, 16h06, 16h18, 16h30, 16h42, 16h54, 17h06,17h18, 17h30, 17h42, 17h53, 18h04, 18h17, 18h30, 18h43, 18h56, 19h09, 19h24, 19h41, 19h58,20h15, 20h32, 20h49, 21h09, 21h30, 21h55 Samedi…9h45, 10h05, 10h24, 10h44, 11h04, 11h23, 11h42, 12h02, 12h22, 12h41, 13h, 13h20, 13h40,14h, 14h20, 14h40, 15h, 15h20, 15h40, 16h, 16h20, 16h40, 17h, 17h20, 17h40, 18h, 18h20,18h40, 19h, 19h20, 19h40, 20h01, 20h22, 20h43, 21h05, 21h30, 21h55…
Dimanche et fêtes …9h32, 9h56, 10h20, 10h44, 11h08, 11h32, 11h56, 12h21, 12h46, 13h11, 13h36, 14h01,14h26,
14h51, 15h14, 15h34, 15h53, 16h12, 16h33, 16h54, 17h14, 17h34, 17h54, 18h14, 18h35, 18h55,19h15, 19h35, 19h55, 20h15, 20h50, 21H30, 22h10 Reto ur Cartoucherie / Château de Vincennes (Dernier Bus) Lundi, Mardi,  Mercredi, Jeudi : OOh27  Vendredi et samedi : 1h27  Dimanche et fêtes : OOh26

Publié dans Festivals

Commenter cet article