Critique par Alexis Campion

Publié le par l'écume des jours

 
L'écume des jours**
Théâtre Déjazet, 41, bd du Temple, Paris 3°. Tél. 01 48 87 97 34. Jusqu'au
11 avril.

Fidèle à l'humour et à l'imaginaire de Boris Vian, voici donc L'Ecume des jours - le fameux roman de la fin de l'insouciance - sur les planches. On y retrouve, comme il se doit, une troupe d'acteurs pétulants, une atmosphère ludique un poil désuète et zazoue. De l'absurde,      du Saint-Germain, une louche de jazz. Et même un détour - surprenant mais trop long - en dessin animé. L'adaptation est de Judith Davis, philosophe par ailleurs actrice dans le film Je te mangerais, actuellement en salles. De même, la mise en scène est celle d'une nouvelle signature, Béatrice de La Boulaye, qui suggère la théâtralisation en misant sur une scénographie astucieuse, divisée en deux espaces. Elle peut aussi compter sur le piano et les bruitages de l'épatant Pierre Gascoin, des acteurs tous prometteurs et assez volontaires pour ne pas se laisser écraser par les artifices du décor et des costumes, résolument criards et grotesques.

Alexis Campion
Cliquez ici pour visionner la bande annonce

Publié dans Critique

Commenter cet article