belle critique sur le spectacle de macbett avec florencia cano lanza

Publié le par florencia cano lanza

 

Une soirée d’exception

 

Le théâtre de Montbéliard recevait le 28 février 2008 la Compagnie des Dramaticules et leur dernière création : « Macbett », d’Eugène Ionesco. Vaste programme pour une jeune troupe audacieuse, qui s’est montrée bien plus qu’à la hauteur.

 

Le début est un rien déconcertant. Juste assez pour ouvrir ses yeux et ses oreilles. Glamiss et Candor sont dans une forêt. Ils fomentent un complot pour faire tomber le souverain Duncan, interprété par un Jérémie Le Louët magistral et irrésistible. Macbett et Banco ne sont pas loin, fidèles généraux du roi. S’ensuivent une bataille, des meurtres, et une tempête. Quand au milieu des bois, un vent mystérieux souffle et vient troubler les sens et la raison des deux généraux, pourtant promis à un brillant avenir. Deux sorcières apparaissent et viennent semer la zizanie en leur dévoilant un tout autre futur. Voilà devant eux la pente glissante de la tentation du pouvoir absolu. Et l’amitié de se muer en méfiance et calculs…

 

undefined

 

Vous reconnaissez la trame shakespearienne de la tragédie intitulée Macbeth. Mais la version d’Eugène Ionesco est encore plus riche. L’écriture toute particulière offre aux sept comédiens qui jouent les trente-trois rôles de la pièce un terrain de jeu exceptionnel. Et on voit qu’ils jouent. Aux deux sens du terme. Leur interprétation est à la fois juste et extraordinairement drôle. Le texte est tour à tour crié, chuchoté, chanté, chahuté, vociféré, le tout très bien cadencé dans une mise en scène alliant audace, imagination et rigueur.

 

Je tiens à souligner le talent des comédiens qui étaient sur scène devant moi ce soir-là. Toujours drôles, jamais grotesques. Toujours justes, jamais à côté. Tout simplement sublimes. J’ai été gagnée par l’enthousiasme et l’énergie et je suis sortie de la salle ravie et enjouée. Ainsi ce Macbett devient pour chacun l’occasion de passer un excellent moment de théâtre : alliant divertissement, légèreté et vraie réflexion sur la mécanique du pouvoir. Une telle réussite est plutôt rare. Chapeau ! 

 

Maud Sérusclat

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Macbett, d’Eugène Ionesco

La Cie des Dramaticules • place Marcel-Cachin • 1re avenue du Chaperon-Vert • 94250 Gentilly

Tél. : 01 49 85 82 73 | 06 62 68 41 35

http://dramaticules.googlepages.com/

dramaticules@gmail.com

Mise en scène : Jérémie Le Louët

Avec : Jérémie Le Louët, Noémie Guedj, Julien Buchy, Laurent Papot, Anthony Courret, Hugo Dillon, Florencia Cano-lanza

Scénographie : Virginie Destiné

Costumes : Sophie Volcker

Accessoires : Wolfgang Canal

L’Allan, scène nationale • rue de l’École-Française • 25200 Montbéliard

Publié dans Critique

Commenter cet article